Jean-Pierre Como, la sensibilité au bout des doigts

Jean-Pierre Como, la sensibilité au bout des doigts

Pour sa première fois au Saint-Émilion Jazz Festival, le pianiste Jean-Pierre Como a exercé sa sensibilité dans l’intimité de la salle des Dominicains.

Le pianiste, incontournable figure du jazz français et européen est venu au Saint-Emilion Jazz Festival pour présenter son nouveau projet « Express Europa ». Jean-Pierre Como, ce musicien sensible a été charmé par la chaleur de à Saint-Emilion.

Les vins de Saint-Emilion ou l’art de recevoir

« Je n’étais jamais venu à Saint-Emilion et je trouve ça incroyable, ce petit village entouré de ces vignes. Ça restera dans mon cœur ! » sourit le pianiste ému de ce qu’il a vécu. Ce qui a le plus touché Jean-Pierre Como, c’est l’accueil qui lui a été réservé à lui et ses six autres musiciens.

« J’ai rarement vu un accueil pareil. J’en ai fait pas mal de concerts, de festivals, mais à ce point-là, non. C’est inexplicable mais ça m’a touché profondément ! »

Jean-Pierre Como

Une fois derrière ses touches, le pianiste retransmet cette sensibilité jusqu’au bout de ses doigts. Accompagné de six musiciens, le concert a été une véritable communion avec le public de la salle de Dominicains. Magique. (Jean-Pierre Como était accompagné des chanteurs Hugh Coltman et Walter Ricci, du guitariste Louis Winsberg, du batteur Stéphane Huchard, du bassiste et contrebassiste Jérôme Regard et du saxophoniste Stéphane Guillaume).

« La réaction du public a été une belle surprise. Une surprise de cœur et d’étonnement de voir que les gens étaient aussi attentifs, émus ou encore joyeux pendant tout le concert. »

Jean-Pierre Como

Le Saint-Émilion Jazz Festival ou l’art d’inspirer la musique

Tout comme pour les vignerons, le savoir-faire et les émotions des musiciens s’exaltent dans le partage.

« Quand on crée du vin, c’est un peu comme nous : il y a de la créativité, on tente des choses, ça ne va pas, alors on revient dessus pour ensuite le partager. Le vin c’est le partage, et c’est peut-être pour ça que je me sens bien ! »

Jean-Pierre Como

Ce parallèle entre vin et jazz a été une véritable inspiration pour le pianiste, à tel point qu’il compte revenir composer à Saint-Emilion, cette fois en piano solo.

« Je vais tout faire pour le faire. Je vais venir, m’enfermer, travailler comme une bête et il faut qu’il sorte un truc. Je ne peux pas être plus sincère car j’ai été hyper touché. Ça a été un doux moment, une parenthèse importante… Quand tu es là, tu as l’impression d’être protégé. Ça va aller loin dans mon cœur et loin dans le temps pour m’en remettre. »

Jean-Pierre Como

L’occasion de revoir Jean-Pierre Como dans les rues de Saint-Emilion ? Le musicien le promet. Le Saint-Emilion Jazz Festival, tout comme la cité médiévale, continue d’inspirer les plus grands !

Dernière mise à jour le : 29/08/2016