Les vins de Saint-Emilion et la gastronomie belge

Les vins de Saint-Emilion et la gastronomie belge

Yanick Dehandschutter, sommelier au restaurant « Sir Kwinten », Lennik, Brabant flamand.

Sacré Meilleur Sommelier de Belgique en 2013, Yanick Dehandschutter prône l’association mets et vin comme avenir de la gastronomie et nous parle de la relation particulière qui unit les Belges et les vins de Saint-Emilion.

Saint-Emilion, l’âme d’un terroir

Dans le restaurant de ses parents, Yanick Dehandschutter excelle dans l’association des plats et des vins. Son plaisir est d'offrir à ses clients un moment particulier avec un vin unique. Et pour cela, les vins de Saint-Emilion sont excellents. Leur singularité vient de leur parfum, de leurs arômes, du terroir et des humains derrière le vin : « il faut retrouver l’âme du Saint-Emilion dans le verre ». Et pour Yanick Dehandschutter, l’âme du Saint-Emilion renvoie également à son « village cosy, si beau et ses habitants amicaux ».

Les vins de Saint-Emilion et la cuisine belge

« Les appellations de Saint-Emilion sont très importantes pour les Belges, s’ils les voient sur la carte des vins, ils en prennent ! », c’est grâce à leur réputation et à leur qualité que Yanick Dehandschutter n’a aucun mal à conseiller ces vins à ses clients : « les vins de Saint-Emilion sont ouverts à tous, aux amateurs comme aux experts ». Ce sommelier accorde une grande importance à l’accord des mets et du vin, allant jusqu’à travailler de concert avec le chef sur les recettes à sélectionner en fonction des choix œnologiques de ses clients. « Une entrecôte avec des frites belges, une bonne salade et une sauce aux champignons : voici une recette belge qui se marie très bien avec un bon Saint-Emilion ».
 

Dernière mise à jour le : 25/11/2015