« Sigillum com si emiliani », ça veut dire quoi ?

« Sigillum com si emiliani », ça veut dire quoi ?

Le sceau de la Jurade de Saint-Emilion est un témoignage de l’histoire.

Si vous êtes venu à Saint-Emilion, vous avez sans doute vu ce sceau. Avec son écriture latine et ses blasons, le sceau de la Jurade de Saint-Emilion est un témoignage de l’histoire. Si la Jurade de Saint-Emilion a été recréée en 1948, elle s’appuie sur la Jurade historique. Nous vous racontons cette histoire qui remonte à Aliénor d’Aquitaine.

Le sceau de la Jurade de Saint-Emilion

« Sigillum com si emiliani » est ce qu’on peut lire sur le sceau de la Jurade de Saint-Emilion. Créée au Moyen-Âge, cette inscription est en latin, comme tous les documents officiels de l’époque. Mais que veut-elle dire ? Pour la déchiffrer, il faut d’abord savoir que les textes d’Ancien Régime sont remplis d’abréviations. C’est plus pratique d’abréger quand on écrit tout à la main ! Si certaines abréviations sont propres à celui qui rédige le texte, d’autres sont connues de tous. Sur un sceau, l’abréviation est tout simplement une manière de gagner de la place.

Si on développe « sigillum com si emiliani », on obtient « sigillum comunitatis sancti emiliani ». Cela signifie : « le sceau de la commune de Saint-Emilion ». Au Moyen-Âge, le mot « commune » a en effet un sens bien différent de celui que l’on connaît aujourd’hui. Cela veut dire que les bourgeois de Saint-Emilion ont le droit de se prêter serment. Dans une société guidée par les allégeances, c’est un droit très important.

La commune de Saint-Emilion

Pour comprendre d’où vient cette « commune », il faut faire un peu d’histoire.

En 1154, le duché d’Aquitaine passe sous domination anglaise, quand Henri Plantagenêt, époux d’Aliénor d’Aquitaine, devient roi d’Angleterre. À la mort de leur fils Richard Cœur de Lion en 1199, Aliénor d’Aquitaine veut mettre son autre fils, Jean Sans Terre, sur le trône anglais.

Mais son neveu Arthur de Bretagne, appuyé par le roi de France, peut aussi y prétendre. Pour prendre Arthur de vitesse, Aliénor et Jean Sans Terre veulent s’assurer des fidélités. Cela passe par des cadeaux. Depuis la Normandie, Jean Sans Terre fait donc savoir aux bourgeois de Saint-Emilion qu’il leur donne le droit de constituer une commune. C’est la fameuse charte de Falaise de 1199. Cette commune est une première dans le Bordelais et permettra la naissance de la Jurade de Saint-Emilion. Le sceau de la Jurade de Saint-Emilion rappelle cette origine anglaise. À droite du sceau on peut voir le blason avec les 3 léopards, qui est celui de Richard Cœur de Lion.

Dernière mise à jour le : 24/01/2017